• Laura Lago

Ma nuit aux Molières

Seulement 2 ans après débarquée en France, danseuse soliste du spectacle « C’est magique » au Lido de Paris, je fus embauchée par le metteur en scène Alfredo Arias pour participer à la soirée télévisée de la remise des prix Molières au théâtre Mogador.


La Nuit des Molières, connue aussi comme Les Molières, est une cérémonie de récompenses du théâtre français, qui a lieu chaque année depuis 1987 afin de saluer les meilleurs artistes et productions. Ils sont souvent cités comme étant l'équivalent des Tony Awards aux États-Unis et des Laurence Olivier Awards au Royaume-Uni.

La cérémonie de la Nuit des Molières constitue la plus importante remise de prix au théâtre en France. Le nom de la récompense est un hommage au comédien et dramaturge français du XVIIe siècle, Molière


A la première répétition, j’étais calme et excitée à la fois. Je ne savais pas ce qu’Alfredo avait imaginé pour moi !

Tu connais Régine ? me demanda t-il.

La vérité est que je connaissais très peu la culture française à l’époque (je me suis améliorée depuis) et Régine était pour moi une parfaite inconnue. Pourtant c’était la Reine de la nuit !


Reconnue comme femmes d’affaires et chanteuse française, Régine est conçue en Argentine et elle est née en Belgique. En 1956, elle ouvre sa première boite de nuit à Paris « chez Régine » Elle est surnommée la Reine de la nuit car elle a eu jusqu’à 20 discothèques dans le monde entier. C’est au « New Jimmy’s » à Montparnasse qu’elle fait découvrir le twist à ses clients.



En tant que chanteuse, elle a interprété des titres crées spécialement pour elle : Charles Aznavour, avec Nounours, et Henri Salvador, avec Oublie-moi. Serge Gainsbourg lui écrit Les P'tits Papiers, Il s'appelle "Reviens", Pourquoi un pyjama ? Les femmes, ça fait pédé. Frédéric Botton lui écrit La Grande Zoa, Barbara Gueule de nuit. D'autres auteurs et compositeurs écrivent pour Régine, dont Emil Stern, Eddy Marnay, Francis Lai, Jean Cau, Jean-Loup Dabadie, Michel Grisolia, Charles Level, Françoise Sagan, Serge Lama, Romano Musumarra, Françoise Dorin, Didier Barbelivien, Michel Leeb et Patrick Modiano.


Or c’est avec elle que je devais danser!



Au rythme de Gainsbourg

Je me dis aujourd’hui que cette méconnaissance m’a aidé à établir avec elle une relation d’égal à égal. On s’est immédiatement très bien entendu. Régine était drôle et elle a été adorable avec moi.

Nous avons travaillé des idées avec Alfredo pour la conception de la chorégraphie.

Le metteur en scène argentin voulait quelque chose de sensuel et drôle à la fois et comme à son habitude, aucun détail n'était négligé, de la conception du mouvement jusqu’au maquillage et aux costumes.


Derrière la scène du Théâtre Mogador lors de la remise des prix Molières 2003 à Paris
Laura Lago, Alfredo Arias et Régine lors de la Nuit des Molières

Robe de créateur et talons vertigineux

«  Les femmes, ça fait pédé

C'est très efféminé

Tellement efféminé

Qu'ça fait pédé


Les femmes, ça met des jupes

Non mais de quoi j' m'occupe ?

Les femmes, ça met des bas

Nylon ou soie « 



Quelle audace merveilleuse de présenter la chanson « Les femmes ça fait pédé » que Gainsbourg avait écrit pour elle, pour une remise de prix si prestigieuse.

Ça allait sûrement étonner l’audience !


Derrière la scène du Théâtre Mogador lors de la remise des prix Molières 2003 à Paris
Régine et Laura Lago, coulisses de la Nuit des Molières

Reine du twist, on a voulu inclure un clin d’œil de cette danse sur notre présentation.

Régine poussait pour que je sois mise à en avant tout le temps.


Cette nuit là, le théâtre Mogador affichait complet, les caméras de télévisions étaient prêtes pour la diffusion en directe. Une ambiance tendue régnait, je commençais à m’apercevoir de l’importance de l’évènement mais je restais tout de même calme. J’étais prête pour savourer avec tout mon être cette merveilleuse opportunité et la symbiose créée avec Régine me faisait encore plus en profiter !


Durant cette soirée, Alfredo Arias a reçu le Molière d’honneur (mais ça fera partie d’un autre post)

Direction Alfredo Arias
Régine et Laura Lago lors de la Nuit des Molières, théâtre Mogador

Après la scène

A la fin de la présentation, nous fûmes invitées au Fouquet’s, le restaurant chic sur les Champs Élysées. Régine descendit me voir en loge pour me demander d’y aller avec elle.

A la sortie du théâtre, son chauffeur nous attendait et c’est là, au milieu du trafic parisien qu’elle se confia sur son amitié avec le grand Gainsbourg et combien il lui manquait, c’était émouvant.


Arrivées au restaurant, je m’arrêtai quelques secondes pour chercher mon invitation, amusée elle me dis :« tu n’as pas besoin d’invitation, tu es avec moi «

Des photographes postés à la porte criaient son nom, je m’écartai et elle m’appela et m’introduisit à la presse avec ces mots « c’est elle, la star « des flash se déclenchèrent.



Régine et Laura Lago lors de la Nuit des Molières, théâtre Mogador
Coulisses d’une nuit inoubliable

Quand je pense à cette nuit, j’ai toujours cru que cet émerveillement et cette magnifique soirée ne concernait que moi, jusqu’au jour où par hasard je suis tombée sur quelques extraits de son livre « Gueule de nuit » édité par Flammarion, ou Régine pour mon plus grand plaisir décrit ceci :

Pendant que je chantais en redingote, crinière rousse portée comme un étendard, la sublime Laura Lago en minijupe noire, haut transparent, talons démesurés et cheveux plaqués, dansait autour de moi avec une sensualité à fleur de peau. Danseuse classique argentine, comédienne puis photographe, Laura, formée à l’école des cabarets de Las Vegas, puis au Moulin Rouge, évoluait dans un univers de provocation sophistiquée. … Pendant toute la durée de cette sorte de ragtime à la Scott Joplin que ce diable de Gainsbourg m’avait ciselé sur mesure, Laura et moi nous avons joué un jeu provoquant, envoûtant et décalé. Moi, très à l’aise dans ma rondeur flamboyante, effrontée, et elle, ensorcelante dans sa sexualité trouble. ..

« Gueule de nuit » de Régine. Edité par Flammarion
« Gueule de nuit » de Régine. Edité par Flammarion

Danser avec Régine sur une chanson de Serge Gainsbourg, icône de la chanson française restera pour toujours l’une de mes plus belles expériences.






11K vues sur Youtube, je partage avec vous la captation de ce moment inoubliable via Vimeo ou la qualité de la vidéo est bien meilleure





Artiste pluridisciplinaire, Laura Lago a parcouru le monde avant de s’installer à Paris en 2000 engagée en tant que danseuse par le Moulin Rouge. Se succèderont dix années de carrière au Lido de Paris.

Installée à Paris depuis 20 ans, elle est auteur photographe et militante pour les droits des femmes.


Me contacter




#theatrefrancais #nuitmolieres #prixmolieres #moliere #theatremogador #lidodeparis #lauralago #regine #alfredoarias #jeanpiat #sergegainsbourg #danseuseargentine #interprete #reinedelanuit #gueueledenuit #flammarion #moulinrouge #lasvegas #belles #danseusesoliste #paris #bailarinaargentina

102 vues0 commentaire